Après s’être signalé dans les années 1970 comme poète et auteur de textes courts, Éric Lysøe a renoué avec la fiction en 2013. Il commence par publier des romans et des contes fantastiques Un cerf en automne (Didier, 2013), Deux tas de sable au bord d’un lit (The House Made of Dawn, 2014), Hairos et Cie (YBY, 2015, rééd. 2018), Dans la lumière de l’île (Fantasmagorie, 2015). Une quinzaine de nouvelles ont également vu le jour dans des revues (Short Stories, Etherval, etc.) ou des anthologies (Antho-noire pour nuits chaudes, Dérives fantastiques, Hommes et animaux : demain, ailleurs, autrement, Feu)


    Au terme d’un premier essai (Les Arcades tendres, 2014) il se tourne délibérément vers la science-fiction et publie toute une série de nouvelles dans diverses anthologies:  Un monde horrible, Entre rêve et irréalité, Océans du futur, etc. En 2016, il obtient le second prix «Alain Le Bussy», pour «La Source», nouvelle parue dans Galaxies (n°45, 2017). Une autre nouvelle, «La Paix des arbres», a également paru dans Galaxies (n°52, 2018).

    2018 a vu aboutir plusieurs projetsavec la publication des Choryphèles de l’Empereur, roman pour la jeunesse, et d’Amours amères, recueil de nouvelles fantastiques. Treize textes de science-fiction viennent de paraître en recueil: Dernières Nouvelles des arrières-mondes. Son activité de compositeur le conduit tout naturellement à conjuguer fantastique et musique, comme en témoignent un premier recueil de nouvelles fantastiques: Les Tambours du vent (2014), prix «La Cour de l’imaginaire», ainsi qu’une anthologie parue aux éditions Arkuiris: Musiques d'Outre-mondes.

Lécrivain

Image par Stefan Keller

Pixabay